Amour, campo et biodynamie

La pause hipster © Legrand Foodtrip
La pause hipster © Legrand Foodtrip

Une heureuse circonstance

Changer de vie ne veut pas dire faire table rase du passé. Le destin nous rappelle parfois d’où l’on vient pour mieux nous permettre de savoir où l’on va.

J’ai rencontré Marc sur les bancs de la fac à Nanterre. Nous nous croisions souvent à la BU (Bibliothèque universitaire pour les non-initiés) et parfois à Saint-Lunaire où je venais passer quelques jours chaque année. Puis, nous nous sommes recroisés chez Baker & McKenzie, un cabinet d’avocat américain où nous travaillions chacun dans nos spécialités.

Aujourd’hui, le droit est loin derrière moi mais c’est grâce à lui qu’Antoine et moi avons pu vivre cette semaine d’apprentissage unique et hors du temps dans le Campo de Rodriguo.
Rodrigo est l’oncle de José, l’amoureux de Margaux qui n’est autre que la cousine de Marc !!! Je sais s’est pas facile, vous avez le droit de relire pour mieux comprendre..

Amour, campo et biodynamie

Nous sommes arrivés en masse le jour de l’anniversaire de José, cette semaine le campo accueillait deux autres français en road trip en Amérique du Sud depuis 6 mois. Nous nous sommes directement plongés dans une ambiance conviviale avec un Asado, des salades maison et quelques bières.

C’est un véritable coup de coeur qui a transformé cette semaine de wwoofing organisée sur le tas en un moment de partage, d’échange, d’écoute, de rire et d’initiation à l’agriculture raisonnée et biodynamique.

complicité-entre-fille-au-campo

Pendant une semaine nous avons échangé sur l’importance de faire évoluer notre conscience pour mieux travailler la terre, la respecter et la chérir. Nous avons beaucoup appris sur la lune et l’importance qu’elle revêt dans ce type d’agriculture. Nous avons parlé compost, caca de vache, de cerf, de cochon, paille, rois-mage, astrologie, de Rudolf Steiner et de Pierre Rabhi. Nous nous sommes ouvert à tout. Nous nous sommes racontés nos histoires et avons partagé nos envies, nos besoins. Ainsi en quelques jours, nous avons recréé une vraie petite communauté.

campo-byodinamie-serre-pelle

champ-ble-montagne-chili-campo

campo-limache-chili-permacutlure

coq-et-poules-de-la-ferme

biodynamie-champs-agriculture-campo

Rodriguo nous a permit d’installer notre tente sur le campo. Le premier soir nous avons assisté à l’orage le plus violent qu’il n’ait jamais connu. Une nuit électrique qui a donné le ton. Nous étions censés rester 3 jours mais les pluies diluviennes de la région désertique du Nord du Chili nous ont obligé, pour notre plus grand plaisir, à prolonger notre séjour.

soleil-campagne-blé-montagne

Apprentissage de la biodynamie et permaculture

Du coup, nous avons rencontré Marcella, Agriculteur-Ingénieur et fervente engagée depuis 15 ans, avec son mari, dans la permacutlture et la biodynamie. Elle a transformé depuis 2001, leur propriété agricole conventionnelle (entendez bourrée de pesticides industriels) en un havre de paix naturel, organique et aux rendements exceptionnels. Il y a sur sa propriété de 13 ha plus de 1300 avocatiers et 3 potagers magnifiques. Elle est également en charge du potager de l’école Waldorf. Il s’agit d’une école qui prône un développement de l’enfant différent des systèmes classiques, avec notamment une grande part laissée au développement artistique : musique, danse et découverte de la nature et de la biodiversité.

Chaque semaine, elle travaille d’arrache pied pour fournir, aux 18 familles qui lui font confiance, des paniers garnis de légumes et fruits en tout genre, toujours parfaitement mûrs, organiques et de saison.
Nous avons passé une journée à l’aider, fait la cueillette et préparé chaque panier, le tout sans rater une miette de ses conseils avisés.

Première vendange au campo et conservation de la biodiversité

Une autre journée a été consacrée à la recherche de semences endémiques à replanter dans la propriété pour aider au développement de la biodiversité et à sa conservation. C’est un travail minutieux qui demande de la patience. Le but étant de déterrer la racine des petites pouces et de les replanter en mélangeant la terre et le compost dans des sacs.

apprendre-a-planter-les-graines

Enfin, notre dernière journée aura été consacrée à organiser et pratiquer la première vendange de la propriété. Le Campo c’est avant tout 2 ha de vignes, la volonté de faire du vin et à terme devenir le meilleur du Chili ! L’excitation était à son comble et l’ensemble de l’équipe s’est réunie pour aider à cueillir les raisins.

directive-du-chef-de-recolte

recolte-de-la-vigne

vigneron-a-l-oeuvre-dans-les-vignes

Recolte-de-la-vigne-campo

legrandfoodtrip-tote-bag-vigne

la-fille-du-campo-limache

vinification-au-campo-a-limache

abeille-qui-butine-les-raisins

Une cuisine organique en direct du potager

Nous avons, tout au long de la semaine, cuisiné des produits directement cueillis du potager. Nous avons partagé nos connaissances et notre amour pour la cuisine avec ceux qui portent un amour passionné aux fruits et légumes.

tomate-et-violette-du-campo

Tomate-jaune-direct-du-campo-

Aujourd’hui nous avons dû modifier notre route : retour en Argentine par Mendoza, en suivant l’une des routes les plus belles de la région, pour ensuite remonter vers le Salar de Uyuni. Nous avons du abandonner Atacama, désert le plus aride du monde qui vit en ce moment une des plus grande catastrophes naturelles jamais enregistrées au Chili.

Merci les amis

Nous sommes déjà tristes d’avoir quitté Margaux, Mélanie, José, Bastien et Rodriguo ainsi que Gato, Chancho, Maluta et les autres.. Nous repartons changés, muris avec l’impression d’avoir vécu un rêve éveillé… ou est-ce seulement un avant-goût de ce qui nous attend… L’avenir nous le dira bientôt.

les-animaux-mascotte-du-campo-

promenade-sur-les-terres-du-campo

6 Comments

  • RACHOU PERALDI dit :

    Super article les amigos

  • Castany dit :

    Bonjour, Je pars dans quelques jours en Amérique du Sud. Ayant fait mes études dans la vigne et l’oenologie, je désire faire du wwofing dans une ferme avec une petit parcelle de vigne. Est ce possible que vous me donniez votre adresse du Chili. En vous remerciant.

  • Emmanuelle dit :

    Bonjour Anne,

    Merci pour l’article! Je commence à faire des recherches sur les opportunités de woofing dans le domaine viticole en Amerique du Sud (je veux pratiquer mon espagnol tout en travaillant la terre, de préférence en apprenant comment faire pousser des choses utiles en cas d’apocalypse ou attaque de zombies 😉
    Bref, serais-ce possible d’avoir le contact de vos amis chiliens?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>