Santiago du Chili

Santiago et le nuage de pollution © Legrand Foodtrip
Santiago et le nuage de pollution © Legrand Foodtrip

Santiago, une capitale difficile

Nous avions rendez-vous à Santiago chez un associé de mon père, expatrié là-bas depuis trois ans avec femme et enfants.

Santiago est la capitale du Chili. C’est une ville très étendue et enfermée dans une cuvette par les montagnes de la Cordillère des Andes.

Il y fait une chaleur arasante et l’air y est irrespirable. Vous vous dîtes sûrement qu’une capitale entourée par les Andes ça doit être fabuleux. En vérité, nous avons peiné à voir ces montagnes (qui peuvent aller jusqu’a 3500m) tant la pollution y est grande. En effet, l’air n’y est jamais renouvelée.

Quartier d'affaire et vue sur les montagnes © Legrand Foodtrip

Quartier d’affaire et vue sur les montagnes © Legrand Foodtrip

Dès notre arrivée, il s’est passé une chose un peu spéciale et incroyable : en entrant dans le métro nous avons rencontré Margaux , chez qui nous allions vivre quelques jours à Limache au Campo, la semaine suivante. Elle avait eu connaissance de notre blog et nous a tout de suite reconnu. Nous avons beaucoup ri et avons embarqué dans le métro ensemble.

Santiago et ses quartiers historiques

bellavista © Legrand Foodtrip

bellavista © Legrand Foodtrip

Pour nous qui passons beaucoup de temps dans la nature et les petites villes, les grandes capitales sont une agression. Nous avions cependant la chance de loger dans un des quartiers les plus à l’Ouest de la capitale, au pied du mont Manquehue. Imaginez Hollywood Hill, sans le panneau.
Des maisons très Miami, beaucoup de verdure et de l’espace. Nous avons même eu la chance de profiter d’une piscine.

Nous sommes partis à la découverte de la ville, visiter le quartier de Lastarria et celui très coloré de Bellavista.

Glacier artisanal  à Lastarria © Legrand Foodtrip

Glacier artisanal à Lastarria © Legrand Foodtrip

bellavista © Legrand Foodtrip

bellavista © Legrand Foodtrip

Nous nous sommes baladé pendant plus de trois heures et avons échappé à une insolation dans le poumon vert de la ville, le mont Cristobal.

San Cristobal © Legrand Foodtrip

San Cristobal © Legrand Foodtrip

Enfin, comme à notre habitude, nous avons passé une matinée à la découverte des produits dans le marché central : le Mercado de la Vega.

Anne et un vendeur du marché de la vega © Legrand Foodtrip

Anne et un vendeur du marché de la vega © Legrand Foodtrip

 

Le marché de la vega à Santiago © Legrand Foodtrip

Le marché de la vega à Santiago © Legrand Foodtrip

un homme au travail à la vega © Legrand Foodtrip

un homme au travail à la vega © Legrand Foodtrip

Maraichers du marché de la vega © Legrand Foodtrip

Maraichers du marché de la vega © Legrand Foodtrip

Nous avons eu un bel aperçu de cette ville mais surtout apprécié ces quelques jours passés avec Damien et ces trois têtes blondes et ainsi pu découvrir la vie d’Expat à Santiago.

Santiago et la vie d’Expat

Nous avons profité des douces et fraiches soirées dans son quartier, d’un Asado entre copains le samedi où nous avons découvert qu’il existait une super ambiance et entraide entre les expats. Surtout, nous avons vu la ville de Santiago sous un autre angle. L’hiver, le ski est à trente minutes de voiture et les pentes y sont extraordinaires, le soleil étant quasi toujours de la partie.

Le mont Manquehue, Santiago, le quartier des expats © Legrand Foodtrip

Le mont Manquehue, Santiago, le quartier des expats © Legrand Foodtrip

Et tout le reste de l’année, on peut jouer au golf, faire du planeur, trekker dans les environs, partir pour la soirée à cheval et organiser au bout de la balade un super Asado. De quoi vous dépayser chaque jour.

Santiago, pas si difficile

Enfin, au Chili rien n’est vraiment loin. Dans le pays spaghetti, vous trouvez de tout à portée de main : le Pacifique et la côte sauvage, le désert du nord, Valparaiso pour une escapade romantique, le campo et la vie de gaucho ou encore le sud avec la Patagonie et le trek du Torres et à chaque fois quelques heures d’avion ou de voiture.

Du coup, alors qu’on pensait que cette ville était un enfer (on y brûle de chaleur de la même façon), on a quitté Santiago en se disant que finalement la vie y était plutôt super sympa pour y passer 10 ou 15 ans avec de jeunes enfants.

Un grand Merci à Damien, Marie, Eléonore, Joseph et la petite Manon pour leur accueil chaleureux. On a vraiment pu se reposer et passer de bons moments en famille, ces moments simples qui nous manquent évidemment sur la route loin des nôtres..

1 Comment

  • SOPHIE LEGRAND dit :

    Protégez vous des particules fines ! on en a aussi à Paris mais quand même…
    On vous aime, vous nous manquez !

    On attend quelques recettes … le trip c’est parfait mais nous sommes un peu frustrés pour la food…

    Je vous embrasse,
    Mam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>